L’euro millions un phénomène à l’échelle européenne

L’Euro millions, c’est avant la première loterie transnationale du monde. A l’initiative de la française des jeux, les loteries françaises, espagnoles et britannique décident de créer ce grand loto européen en 2004. Le premier tirage de cette loterie hors norme aura lieu le 13 février 2004. Le succès étant rapidement au rendez vous (les joueurs de lotos nationaux étant particulièrement attirés par les gains mirobolants), les pays créateur de l’euro millions sont rapidement rejoints – dès Octobre 2004 - par de nombreux autres pays européens : Autriche, Belgique, Irlande, Luxembourg, le Portugal et la suisse. Si l’on regarde l’euro millions en chiffres on peu vite perdre la notion de la valeur de l’argent.

Bien que tous les pays qui y participent ne fassent pas partie de la zone euro, l’ensemble des gains sont présentés dans la monnaie européenne. Les gains des joueurs des pays hors de la communauté européenne sont calculés en fonction du taux du change du soir du tirage. Les taxes et conditions fiscales inhérentes au jeu sont calculées indépendamment dans chaque pays en fonction des lois nationales.

Le principe de l’euro millions est proche de celui des loteries nationales. En l’occurrence, le joueur d'euro loto doit choisir cinq numéros parmi cinquante ainsi que deux numéros étoile parmi cinquante ainsi que deux numéros étoile parmi neuf. Pour décrocher le gros lot, il faut, bien sur, trouver les cinq numéros gagnants ainsi que les deux numéros étoile. La probabilité de gagner est donc particulièrement faible. Chaque combinaison a une chance sur plus de 76 millions d’être tiré au sort. Le système de tirage ainsi que le fort potentiel de parieurs permet, en revanche, d’afficher des cagnottes particulièrement impressionnantes. Si lors d’un tirage il n’y aucun gagnant du premier rang, alors cette somme est reportée sur le prochain tirage.

L’euro millions en chiffres montre un marché impressionnant :

  • près de 214 millions de joueurs potentiels sur l’Europe.
  • En France, près de 2 millions de joueurs parient chaque semaine, ce nombre peut sensiblement augmenter en fonction des cagnottes
  • Une cagnotte record de 126 millions d’euros a été gagnée par une joueuse de Majorque en mai 2009
  • L’Euro millions représente environs 10% du chiffre d’affaire de la française des jeux à lui seul
  • Depuis son introduction l’euro millions comptabilise 210 gagnants du premier rang dont 57 en France, 44 en Espagne, 38 au Portugal, 38 au Royaume-Uni, 11 en Belgique, 10 en Suisse, 7 en Autriche et 5 en Irlande. Ces gagnants ont touché des sommes s’échelonnant entre plus de 30 millions d’euros et 126 millions d’euros.